Santé : Le CNRAO organise un atelier de réflexion sur la mutualisation des ressources en vue de contribuer au renforcement de l’accessibilité financière aux traitements anti-cancéreux

0
23

Dans sa volonté « de faire de la Côte d’Ivoire un pays où le cancer n’est plus un drame, mais une maladie chronique », l’Etat de Côte d’Ivoire, mène plusieurs actions sociales en direction des personnes touchées par le cancer.

Le Centre National d’Oncologie Médicale et de Radiothérapie Alassane Ouattara (CNRAO)) sis à Abidjan Cocody depuis janvier 2018 au 28 mai 2021, a reçu cinq mille quatre-vingt-dix-neuf (5 099) nouveaux patients dont neuf cent soixante-seize (976) qui ont bénéficié de prises en charge, car des possibilités y sont permises :

le commencement d’un traitement sans payer, puis proposer un rythme de paiement par fractionnement ou celui de payer un acompte à la hauteur de la disponibilité financière du moment, puis de solder à son rythme et enfin de bénéficier d’une remise, mais également de fractionner le paiement du montant restant.

Ces actions sociales, ayant pour objectif de permettre aux patients, dans un hôpital public, de lutter efficacement contre le cancer et de bénéficier de toutes les chances de guérison avec un allègement de la problématique financière, sont très peu relayées par les associations et les ONG de lutte contre le cancer.

C’est donc dans ce dynamisme que le CNRAO a initié un atelier de réflexion le jeudi 01 juillet dernier à l’endroit des ONG et des associations de lutte contre le cancer de Côte d’Ivoire avec pour thème : la mutualisation des ressources en vue de contribuer au renforcement de l’accessibilité financière aux traitements anticancéreux.

Cette rencontre avait un double objectif celui d’informer les ONG et associations de ces actions sociales entreprises par l’Etat ainsi que des dispositions sociales mises en place par le CNRAO à l’endroit des patients en difficultés et par la suite créer une synergie d’actions en vue de renforcer l’accessibilité financière aux traitements anticancéreux.

Placé sous le Haut Parrainage de Monsieur le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle et présidé du Dr KOFFI Aka Charles, Directeur de Cabinet dudit du Ministère, cet atelier a été marqué par la présence de personnalités dans le domaine de la santé, des associations et ONG dont Me Fadiga, présidente de la Coalition des organisations de lutte contre le cancer (Colcc) ainsi que la presse écrite et numérique.

Le professeur Didi-Kouko COULIBALY Judith, première femme Professeur titulaire de Cancérologie de Côte d’Ivoire et d’Afrique Subsaharienne Francophone, Directrice du Centre dans son allocution de bienvenue, a fait une présentation des actions déjà menées par le CNRAO en faveur des malades afin de faciliter leurs accès aux soins et de permettre au plus grand nombre de personnes touchées par le cancer de se traiter en allégeant la problématique financière car selon elle « On a l’impression qu’on ne peut pas traiter le cancer pour des raisons financières », en continuant que c’était désormais possible au CNRAO car leurs actions ont permis à 609 patients de se traiter sans forcément payer ou en payant après les soins par mensualité qui est à l’avantage du patient .

Aussi, dans le second cas, le professeur n’a pas oublié de préciser que certaines de leurs actions étaient subventionnés et par l’Etat, mais aussi par de généreux donateurs qui prendraient en charge certains soins. Elle n’a donc pas manqué de lancer un cri de cœur en faisant appel pour que le cercle des donateurs s’agrandissent afin de continuer de traiter des cas et sauver des vies.

Pour le Dr Koffi Aka Charles, directeur de cabinet du ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle l’État de Côte d’Ivoire a mené des actions en vue renforcer la prise en charge des malades et ces actions ont été posées en termes d’infrastructure médicale dédiée au traitement du cancer, de dépistage, de diagnostic et d’accessibilité financière au traitement.

Il a réaffirmé la volonté de l’Etat de Côte d’Ivoire et surtout du ministère en matière de lutte contre le cancer et le CNRAO en est une preuve matérialisée. Aussi, Dr Koffi s’est penché sur la réduction des coûts des soins afin de faciliter l’accès aux traitements. Il affirme que « des efforts ont été faits pour permettre aux populations de se soigner même si elles n’ont pas de moyens. ».

Il a terminé ses propos en invitant la société civile, les ONG et associations à vulgariser les acquis afin d’en faire bénéficier, à grand nombre.

À la suite des différentes allocutions, une visite guidée du centre a été effectuée afin de présenter en détail ce centre et ses services aux hôtes présents.

Pour rappel, le CNRAO a été inauguré le 18 décembre 2017 et a officiellement ouvert ses portes à la population le 25 janvier 2018. C’est un Hôpital Public spécialisé dans la prise en charge holistique des personnes touchées par le cancer et qui abrite le premier service de Radiothérapie de la Côte d’Ivoire.

 

Laissez un commentaire