L’insalubrité à Abidjan, un vrai homicide involontaire

0
821
insalubrité

La semaine dernière, la toile a été secoué parce que notre Miss Jennifer Yéo aurait traité le comportement de certains ivoiriens de « macabre et de sauvage » vis- à -vis de mère nature.
Nous avons tous crié, injurié, bavardé mais dans le fond, a-t-elle réellement tort? Grande question !!!!
AHOU va s’y prendre différemment et vous parler d’insalubrité sans traiter quelqu’un de macaque, de sauvage ou de macabre, car c’est un sujet qui nous concerne tous.

Avant toute chose, interrogeons-nous :

  • Combien de nos caniveaux et voies d’évacuations d’eaux usées ne sont pas en compétition avec nos sachets bleus et nos ordures ménagères?
  • Combien de nos mamans et nos sœurs ne versent pas l’eau de leurs vaisselles ou lessives sur la route créant ainsi de luxueux logements gratuits pour les moustiques ?
  • Combien de nos hommes ne peuvent résister à l’amitié et à l’appel des espaces vert et public d’Abidjan car ne pouvant pas s’abstenir de faire pipi partout, sans se soucier de choquer les gens avec leurs tiges.

 

Frères ivoiriens  quand allons-nous comprendre qu’en ne prenant pas soin de notre environnement, ce sont nos vies et celles de nos proches que nous exposons ?
Ces mauvaises odeurs et toutes ces maladies d’où proviennent-elles selon vous ?
Bien je vais vous poser une série de questions, Répondez-moi et nous aurons réglé  50 % de notre problème d’insalubrité :

  • Les épidémies telles que le choléra, la fièvre jaune, la fièvre typhoïde, le paludisme s’attaquent à qui ? (au point où  à cause de certaines  maladies, on peut plus manger la viande de brousse)
  • Pendant la saison des pluies, quand la pluie ne trouve pas son chemin, A qui appartient les murs qui  sont pris d’assaut en emportant bien des choses ?
  • A qui sont tous ces enfants qui perdent innocemment la vie pendant cette même saison de pluie?

Pardonnez avec tout ça, pas besoin de nous courir après pour nous faire la leçon ou la police pour savoir que ne pas avoir un minimum d’hygiène peut nous couter la vie. Vous avez fait notre miss s’est encore  mise en colère pour faire une vidéo pour traiter notre comportement de macabre et de sauvage.
Ça nous coûte quoi de jeter nos ordures dans les bacs à ordures au lieu de les jeter dans les canaux d’évacuations?
Çà nous coûte quoi de verser l’eau de vaisselle et de lessive dans nos lavabos à la maison ?
Çà nous  coûte quoi de faire pipi, surtout pour les hommes, dans les toilettes publiques ?

Apprenons  à respecter ces valeureuses dames qui se lèvent tôt pour rendre Abidjan propre en balayant tous les matins. Participons au développement de notre pays en maintenant  notre environnement sain et propre afin d’éviter  les maladies, développer le tourisme et de faire  moins de victimes  pendant la saison des pluies.

Très cher Gouvernement, nous vous remercions pour vos efforts, vos bacs à ordures, vos poubelles dans les rues, mais apparemment ce n’est pas suffisant. Nous vous proposons donc, comme les ivoiriens n’aiment pas sortir de l’argent pour ces genres de choses, de prendre des mesures drastiques dans le sens des amendes du genre : si tu jettes tu payes. Parce que l’argent d’ivoirien, on ne touche pas. Essayons cette mesure et on verra.

Désormais quand nous jetons ne serait-ce qu’une peau de banane ou un sachet d’eau dans les canalisations ou dans les rues, pensons à la vie d’une  personne que nous sommes en train de prendre en commettant un homicide involontaire. Que ces vies innocentes qui subissent notre manque de respect envers la nature et notre manque d’hygiène nous pardonnent. Changeons nos comportements et que la perle des lacunes  redevienne la perle des lagunes !!!!

Laissez un commentaire