Domaine BINI LAGUNE : Mon rendez-vous avec la nature !

0
108

Pendant mes congés, j’ai décidé de faire des choses inhabituelles afin de remettre à jour mon goût pour l’aventure.
C’est comme çà qu’un samedi, sur invitation de  mon ancien voisin d’université, Jean Sylvestre et de sa bande de copains, nous nous sommes dirigés droit vers le domaine Bini Lagune situé à quelques kilomètres d’Abidjan.Le paysage verdoyant qui nous accueille à l’entrée, annonce les couleurs de ce qui nous attend.Nous sommes descendus de la voiture pour affronter la piste, car au domaine Bini Lagune, dès votre arrivée, les activités commencent.
C’est ainsi que nos sacs à dos comme DORA l’exploratrice, nous avons traversé une petite forêt en terre battue pour arriver sur les lieux de l’action.
Notre guide du jour, nous attendait avec sa tunique en pagne tissé et un bois à la main.

Il nous a accueillis en bon ivoirien en nous expliquant qu’au domaine, on accueille avec du Bangui et de la noix de coco. En bon Baoulé, j’ai aimé l’idée du bangui.
Nous avons donc bu nos verres avant de commencer diverses activités. Le guide nous informe que le domaine de Bini est divisé en deux parties principales :
Bini Forêt où vous pouvez prendre un bain d’argile et Bini Lagune où il y’avait que la lagune, où toutes les activités soient liées au plan d’eau.
Bon pour tout vous avouer, j’étais un peu déçue pour le bain d’argile, mais bon, on était là pour profiter et je comptais bien m’y mettre.
Nous enfilons nos gilets et hop, direction la balade lagunaire.

 

                 Début des activités

Nous étions dans une pirogue. C’était ma première fois de monter dans un engin qui se baladait sur l’eau et pour être honnête avec vous, j’ai eu peur. Mais celui qui nous dirigeait, avait l’air de bien maîtriser son élément donc avec l’aide du SEIGNEUR, je n’avais plus rien à craindre dans ma barque.
En explorant les eaux, des paysages à couper le souffle, on pouvait admirer à quel point les créations de notre DIEU sont généralement parfaites. Ces petites cases sur l’eau plus se joignait bien au déco et c’était beau. À chaque coup de pagaie, je libérais tout mon stress qui s’envolait.
Après la balade lagunaire, nous sommes allés en randonnée dans tous les coins du village. Il y’avait quelque chose de remarquable les vastes champs de manioc.
Dans cette région, le manioc était la culture principale. Selon notre guide, il faut attendre un an pour que cela soit consommable car c’était destiné à la fabrication de notre attieké national.

Notre promenade s’est terminée par la maison du chef du village, car il fallait arriver à l’étape la plus importante : la pause.

La pause

Sur une table joliment décorée, j’ai trouvé des plats locaux : attiéké à l’huile rouge, foufou, soupe du pêcheur, poulet fumé et surtout, tenez vous bien des frites de manioc. Oui, c’était ma première fois que j’en mangeais et ce fut une agréable surprise pour mes papilles. Je ne voulais plus me lever de table tellement c’était bon.
Mais toutes les bonnes choses ont une fin et il nous fallait passer à autre chose. Ainsi, nous avons commencé à conquérir les huttes au-dessus de l’eau, le temps de digérer.

Un moment privilégié pour Marie-Emmanuelle et son chéri pour nous faire plaisir avec un cours de chant et de guitare.
D’autres en ont profité pour nager, mais  mon cœur n’était pas témoin de franchir l’eau tellement j’étais pleine  à craquer. Je voulais juste profiter de la lagune paisible.
Après avoir digéré, nous avons pris d’assaut le domaine : balançoires, toboggans, tyrolienne .En tout cas, on a tout pris en baille même.
Il faut me voir dans cette affaire de toboggan là, je voulais plus m’arrêter. C’était trop bien. Moi, amateur de sensations fortes, j’ai été servi avec une égratignure au bras comme souvenir.
À 17 h, il était temps pour nous de tout remballer et de retourner dans la bruyante Abidjan.

 

 

Sur le chemin du retour, même le coucher de soleil était  d’une beauté apaisante. J’ai passé une excellente journée dans ce domaine et j’ai l’intention d’y retourner.

Pour tous ceux qui veulent être dans la nature, se réconcilier avec  elle ou découvrir autre chose et faire des activités avec leurs enfants ou entre amis, je recommande cette adresse.

À bientôt pour de nouvelles aventures !!!

Laissez un commentaire